Me voilà débarrasée de la cigarette grâce au CBD

Me voilà débarrasée de la cigarette grâce au CBD

D’après une étude, le CBD est d’une grande aide pour arrêter la cigarette. Sophie, elle, a décidé d’essayer et partage avec nous son aventure cannabidiolique.


Bonjour Sophie, parlez-nous un peu de vous


Bonjour. Je suis Sophie et j’ai 32 ans, maman d’un petit bout'chou de 4 ans. Je travaille comme digital marketing manager au sein d’une entreprise de communication. Je suis une grande fumeuse depuis presque 10 ans. Mais il y a quatre mois, j’ai décidé de suivre le chemin de la vie saine, du coup, j’ai décidé d’arrêter la cigarette.


Racontez-nous un peu votre sevrage


Comme je vous l’ai dit, ça fait longtemps que je fume. Mais avec toute cette histoire de Covid-19, j’ai décidé de ménager un peu mon appareil respiratoire (comme j’en aurai besoin pour bien longtemps) et de décrocher la cigarette.  C’était il y a deux mois.

sevrage du tabac

Ça a été le début d’un long calvaire (du moins pour moi). Dès les premières heures sans cigarette, les signes de manque se sont fait ressentir. Je commençais à devenir de plus en plus nerveuse au fur et à mesure que le temps  passait. Venaient ensuite les migraines non-stop qui me rendaient encore plus désagréable. Je prenais un doliprane toutes les six heures, quatre heures lorsque les migraines étaient intenses.


Au bout de trois jours, j’avais commencé à avoir du mal à trouver le sommeil. Mais en plus, je me réveillais plusieurs fois la nuit en sueur après de gros cauchemars. Je mettais pas mal de temps à retrouver le sommeil. Du coup, je ne faisais que 3-4h par nuit. Ça commençait à empiéter sur mon quotidien. Chaque journée me coûtait de plus en plus cher en énergie.


Le manque de nicotine se faisait de plus en plus sentir. J’avais donc besoin de compenser par autre chose, et je me suis alors jetée sur la nourriture. J’ai même pris 2kgs en une semaine, et ça a continué. je sentais que tout ça devenait de plus en plus difficile pour mon entourage, notamment pour mon fils parce que je devenais de moins en moins patiente avec lui. J’avais de moins en moins l’énergie nécessaire pour m’en occuper comme il se doit.


Au bout de deux semaines de calvaire, j’étais décidée à prendre ma dose de nicotine et de m’y remettre pour arrêter tout ça. Heureusement, j’ai tenu bon et surtout, j’avais trouvé le CBD. 


Vous avez tenté quelque chose pour faciliter le sevrage ?


Comme je vous l’ai dit, je prenais du doliprane pour calmer mes migraines persistantes. Pour évacuer tout le stress du sevrage et mieux canaliser mes humeurs, je me suis mise au yoga mais bon, comme j’étais novice, je n’en voyais pas trop les effets (peut-être que je ne m'y prenais pas bien, rires). Ça ne m’a pas étonné vu que j’avais du mal à oublier les appels de la nicotine qui se faisaient toujours plus persistants. J’ai donc arrêté, c’était une perte de temps.


Voyant ma détresse, mon mari m’a conseillé d’intégrer un programme de soutien mais ça ne m’intéressait pas trop. J’ai pris des informations mais je ne suis pas allée jusqu’au bout.


Comment avez-vous découvert le CBD ?

cannabidiol

Mon mari avait un ami au bureau qui était aussi en plein sevrage. Contrairement à moi, ce fameux collègue semblait être parfaitement serein dans son nouveau mode de vie. Poussé par la curiosité et l’envie de m’aider dans ma démarche, il a demandé conseil à ce collègue. C’est là que celui-ci lui parle d’un nouveau produit qui l’aide beaucoup : un certain cannabidiol. Arrivé à la maison, mon mari me parle alors de leur discussion au dîner. Mais le fait que ce soit à base de cannabis ne nous disait rien. En plus, dans un coin de ma tête je me disais que c’était tout bonnement impossible de bien vivre un sevrage, et qu’il s’agissait sûrement d’un placebo.


Mais au fil des jours et des semaines, le fameux collègue était toujours au top de la forme. On a donc décidé de nous renseigner sur ce produit. On a lu pas mal d’articles, c’est comme ça que nous avons découvert que ce produit était totalement légal en France comme en Europe. Voilà !


Quelles améliorations avez-vous constaté grâce au CBD ?


Oulah ! Il y en a pas mal. Je m’attendais à ressentir les effets après ma première prise, mais j’ai été vite déçue. Je me suis demandé si le CBD ne fonctionnait pas sur moi. J’ai donc cherché des articles qui traitaient du sujet sur internet. J’ai vite été rassurée. Certaines personnes devaient redoubler de patience avant d’en ressentir les effets. Du coup, j’ai continué à prendre mon CBD.


Au bout de trois jours, je commençais à être plus apaisée au quotidien. Le stress du sevrage se faisait de moins en moins ressentir. Notre vie de famille renaissait petit à petit et j’avais plus de temps et plus d’énergie pour m’occuper de mon petit bout. Je sentais vraiment que je regagnais de l’énergie.


Les migraines avaient commencé à disparaître et je pouvais mieux profiter de mes journées. J’ai donc arrêté le doliprane, parce que pour être honnête, je commençais à développer une certaine accoutumance donc, tant mieux pour moi. Mais je ne m’attendais pas à retrouver le sommeil. Je mettais de moins en moins de temps à m’endormir. Je me réveillais beaucoup moins la nuit, il m’arrivait même de faire des nuits complètes. Le matin, je me sentais beaucoup plus d’attaque pour la journée. Finis les cauchemars !

bon sommeil avec le cbd

Si pendant mes premières semaines de sevrage j’étais toujours tentée de récidiver, ce n’est plus le cas depuis que je prends du CBD. Je ne ressens plus ce besoin  de ma dose de nicotine. C’est comme si mon manque était comblé, sans avoir besoin de me goinfrer. Du coup, j’ai réussi à reprendre le dessus sur mon appétit et j’ai adopté un mode d’alimentation sain. J’ai perdu les quelques kilos que j’avais pris pendant mon sevrage et un peu plus même, ce qui n’était pas pour me déplaire. Rires.


Sous quelle forme et quel dosage prenez-vous le CBD ?


J’avais déjà essayé de décrocher la nicotine avant et je m’étais mis au vapotage. J’ai donc décidé d’opter pour le e-liquide au CBD. Je trouve que c’est beaucoup plus pratique et d’après les articles que j’ai lus, ça agit plus rapidement. Et je n’ai pas été déçue. J’en ressens les effets dans les 5 minutes après la prise.


J’ai commencé doucement avec une dose de 50 mg/j, pour « tâter le terrain ». Mais ce n’était pas assez fort donc je suis passée à 100 mg/j. C’est encore un peu léger mais comme j’en ressens déjà les bienfaits, pas besoin d’aller plus loin je pense. En plus, la cigarette électronique, c’est juste pour le manque gestuel. Mais je compte bien me débarrasser de ce besoin de « tirer une taffe » pour que mon but soit atteint à 100%. Après ça, j’arrêterai le cannabidiol. Mais si un jour, j’ai besoin de m’y remettre, je prendrai l’huile de CBD.


Et comment avez-vous découvert Maxi-CBD ?


Grâce au collègue de mon mari. Comme nous avions décidé de suivre la même démarche que lui, il était naturel de lui demander où il se procurait son CBD. Alors, il nous a parlé du site. Je n’ai pas attendu bien longtemps pour voir ce qu’il en était. J’ai été agréablement surprise. Tout un choix de produits au CBD, et le site n’arrête pas d’enrichir son catalogue (j’y vais très souvent, j’avoue, rires). J’ai découvert récemment les cosmétiques au CBD, une idée peut-être pour mes prochains achats.


Et que pensez-vous du site ?


Comme je l’ai déjà dit, c’est un site complet où on trouve un peu de tout, c’est un peu la bonne adresse du quartier. Je trouve le CBD très bien, j’apprécie les efforts déployés par le site pour le faire connaître davantage en France. Attention ! Je ne dis pas que c’est un produit miracle ! Mais il mérite ses lettres de noblesse.


Bien que mon expérience Maxi-CBD ait été sans accroc (un service client très convivial et réactif, des prix intéressants etc), je trouve qu’il faudrait faire quelques améliorations. Je vous donne un exemple. Le site promet une livraison en 24h et j’y ai plusieurs fois eu droit et en plus, c’est gratuit ! Mais quelques fois, ça a mis plus de temps. Je ne sais pas si le retard vient du site ou de la poste, à voir !


J’ai beaucoup apprécié la discrétion des paquets. Pas de CBD écrit en grand sur le carton d’expédition, c’est un emballage lambda. Le tout enveloppé de papier bulle, pour le plus grand bonheur de mon fils, et de mon mari et moi aussi, je l’avoue. Rires. En plus, une petite carte vient avec le colis. On vous apprend comment bien utiliser le produit que vous avez acheté, une attention qui n’est pas pour me déplaire.


Merci beaucoup Sophie d’avoir bien voulu partager votre expérience avec nous.


Vous l’aurez compris, CBD et sevrage du tabac font une belle paire ! Il vous plonge dans un état de bien-être, sans planer bien sûr. C’est un produit qui effraie encore beaucoup trop d’entre nous, c’est bien dommage. Si vous avez décidé de laisser la cigarette, le CBD vous sera d’une aide précieuse. D

 

 

 


Laissez un commentaire